vendredi 9 septembre 2016

Démographie mondiale : la question du siècle ?


Bravo à TV Liberté pour avoir invité un universitaire qui, osant aborder la géographie des populations et sa dynamique, contribuera à rompre le tabou portant sur notre surpopulation et ses conséquences écologiques et sociétales. Puissent, des statistiques démographiques sans humanisme, y acquérir un sens allant au-delà de l’annonce et surtout de l’attente d’une transition démographique d’ampleur mondiale, dont les effets seront désormais insignifiants parce que beaucoup trop tardifs.

Merci à Gilles Ardinat pour ses propos accessibles à tous, et bienvenue au club de ceux qu’inquiète le sort d’une espèce que sa prolifération promet à la submersion par le nombre et aux désastres qui en découleront.


2 commentaires:

  1. Heureux d'avoir découvert votre site sur un sujet que je défends et qui me préoccupe depuis de longues années ... Nous sommes bien trop peu conscients du problème de surpopulation ( pour moi, le problème numéro UN )
    cordialement.
    zadig

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour et merci de votre visite ainsi que de votre attention.
    Je ne puis dorénavant que vous encourager à revenir sur ce blog et si possible à y contribuer par vos remarques et critiques.
    Comme vous pourrez vous en rendre compte j'y publie depuis plusieurs années des articles que j'ai d'ailleurs repris – en tentant de les améliorer autant que de besoin – dans un ouvrage que j'ai autoédité en version papier et Ebook chez Amazon. Il s'agit de "Surpopulation humaine - La cause de tous nos maux", que je reprends à son tour sur mon blog, par chapitres publiés hebdomadairement. Vous pourrez donc, si vous souhaitez connaître en détails le raisonnement qui m'a conduit à la théorie et aux mesures que je propose, soit les consulter ici-même soit acquérir l'ouvrage.
    Je serais moi-même heureux de connaître vos éventuels travaux au sujet de problèmes pour lesquels nous partageons le même intérêt.
    À vous lire à nouveau prochainement j'espère, et ci-après une adresse mail où me joindre directement le cas échéant : hermes.cy@gmail.com

    Cordialement

    RépondreSupprimer