vendredi 10 août 2012

Pyramide sociale, démographie et chômage

De distingués économistes débattant très récemment à la télévision, du chômage en Europe et plus particulièrement en France, n'ont évoqué à aucun moment ni d'aucune manière, au cours de leur savante discussion, le fait démographique, faisant même la sourde oreille lorsqu'un auditeur a eu l'impertinence de leur demander la raison pour laquelle cet aspect de la question n'était pas abordé, alors que chacun connaît l'incidence migratoire, et par conséquent sur l'emploi des économies concernées, de la croissance démographique des pays sous-développés.
Peut-être l'argument n'est-il pas recevable ? Alors que les experts disent pourquoi ? À moins que ce soit la démonstration du fait que les politiques ne sont pas les seuls à manquer du courage nécessaire pour aborder les vrais questions.
Toujours est-il que là encore la démographie est un sujet tabou.

Le livre La pyramide sociale - Monstrueux défi

2 commentaires:

  1. Bien sûr, tout à fait d'accord avec cet article. Hélas ce tabou, malgré certains frémissements à l'ONU par ex, reste vivace et c'est de plus en plus inquiétant car nous sommes dans un situation d'urgence pour le chômage, la qualité de vie et ...la survie tout court de nos sociétés

    RépondreSupprimer
  2. De Y.P. - nICE
    Il serait plus simple et plus rapide de dire qu'avec un accroissement de la population mondiale
    de 1 milliard tous les dix ans, nous aurons dépassé les dix milliards au milieu du siècle !
    A ce moment là , le Monde vivra au milieu de toutes sortes de pollutions, qu'aucune technologie ne pourra surmonter. Pour survivre ce sera le chacun pour soi !
    Des pandémies éclateront en même temps que des guerres pour s'approprier l'eau potable qui sera rare et des terres cultivables, en régression, avec peu de pollution pour y produire de quoi nourrir ceux qui seront encore en vie.
    Cela durera jusqu'à ce que la population mondiale ait retrouvé une densité compatible avec l'état de la planète terre, qui aura été bien abimée, à laquelle il faudra des siècles et des siècles pour s'en remettre !
    > Y.P. Nice

    RépondreSupprimer